La Police coordonnée

La Police coordonnée rassemble la Police cantonale (Gendarmerie - Police de Sûreté) et les 9 Corps des Polices communales vaudoises. Née du rejet de l’initiative d’Artagnan pour une police unifiée (2009), la Loi sur l’organisation policière vaudoise (LOPV) est entrée en vigueur le 1er janvier 2012. Elle a pour vocation d'assurer la sécurité de la population. La Police coordonnée se constitue des organes suivants :

  • Le Conseil cantonal de sécurité
  • La Direction opérationnelle

Les Polices travaillent ensemble en termes de prévention ou de répression. La Police cantonale a pour mission générale d’assurer le maintien de la sécurité et de l’ordre publics. A ce titre, elle exerce la police judiciaire (à l’instar de la Police municipale de Lausanne), et assure la prévention criminelle sur l’ensemble du territoire cantonal. Les PolCom assurent dans leurs régions une sécurité de proximité en lien avec les missions générales de la police: garantir l’ordre public, assurer la sécurité des personnes et des biens. Police secours, enregistrement des plaintes, constats des infractions à la LStup et la police de circulation sont autant de missions relevant de la police de proximité, outre des tâches d’auxiliaire à la Police judiciaire.

  • Collaboration renforcée

    Initiée par l’expérience débutée en 2018 dans l’Ouest lausannois, sous l’appellation REGIO, dans le cadre d’une nouvelle forme collaboration entre la POL et la Police cantonale, le projet de collaboration renforcée (CoRe) constitue une forme de prolongement à cette évolution du paysage policier vaudois. Cette collaboration renforcée a initialement été induite par l’instauration de l’état de nécessité et la mise en œuvre du plan ORCA le 18 mars 2020 (toutes les polices vaudoises étant appelées à collaborer de façon étroite pour lutter contre la pandémie du Covid-19). Les efforts mis en commun ont ainsi été poursuivis dès la levée du plan ORCA le 19 juin 2020 (un plan d’ailleurs réactivé le 25 octobre) par quelques polices communales d’abord, et finalement par l’ensemble d’entre elles dès la fin de l’année 2020. Les travaux liés à cette évolution de la Police coordonnée se poursuivent depuis, avec l’aval des autorités politiques communales, les premiers « retours du terrain » militant en faveur d’une poursuite des opérations de rapprochement menées entre la PolCant et les PolCom. Une cheffe de projet a ainsi été engagée par le Canton de manière à coordonner les études et à constituer une cellule de projet en vue de concrétiser, sur le long terme, cette nouvelle forme de collaboration entre policiers et gendarmes vaudois.